top of page

Revue littéraire n°5 : Les mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar

Les Mémoires d’Hadrien est l’autobiographie fictive d’Hadrien, empereur romain qui régna de 117 à 138. Celle-ci se présente comme une lettre adressée par l’empereur vieillissant à son petit-fils adoptif de dix-sept ans, Marc Aurèle, qui doit lui succéder dans son rôle.

Dès lors, Marguerite Yourcenar, à travers les pensées d’Hadrien, nous dévoile sa vie, ses réussites, ses incartades, cherche à nous les expliciter. Et ce récit historique est d’autant plus prenant – oui, c’est de la subjectivité - qu’il ne se limite pas seulement à faire le compte des actions de l’empereur de manière chronologique. Il nous délivre bien plu que le seul cours des actions entreprises par cet homme connu pour être l’un des plus grands réformateurs de l’Empire romain.

En effet, chaque grand moment de la vie d’Hadrien, chaque fait marquant qu’il a pu accomplir ou subir, sont ponctués de pensées philosophiques et de questions existentielles qui le tiraillaient. Ainsi, sous la plume de Yourcenar semble se cacher, derrière l’homme conquérant et maître d’un immense empire, une âme parfois en proie au doute, qui fait montre de faiblesse.



"J'ai utilisé de mon mieux mes vertus, j'ai tiré parti de mes vices"






La force de l’œuvre

Dans Les Mémoires d’Hadrien, Yourcenar fait ce choix de raviver l’image d’un homme d’une époque révolue, mais dans laquelle la nôtre peut pourtant puiser certains conseils ou avertissements. Le lecteur, s’il n’est pas heurté par le style littéraire parfois difficile de l’œuvre, peut alors sans peine éprouver une puissante sympathie envers cet empereur, qui n’a pourtant pas toujours été juste avec ses sujets. Pour autant, tout un chacun peut s’identifier au personnage, peut se prendre à l’aimer, peut l’admirer ou bien le détester. Que ce soit à travers des passages nous relatant son enfance ou les difficultés de la vieillesse, Yourcenar tient à nous rappeler qu’il n’était pas seulement empereur romain ; il était avant tout un homme. Cette humanisation d’un empereur romain décédé il y a près de deux mille ans est peut-être la plus grande prouesse de Yourcenar.


Hadrien, un modèle ?

D’autre part, chacun est libre, au fil de l’ouvrage, de piocher ce qu’il souhaite dans la vie et les pensées d’Hadrien, afin de s’en inspirer. En tant que chef de l’empire le plus complexe qui ait jamais existé à ce jour, Hadrien est intrinsèquement un leader, un modèle. A reproduire ou non, chacun pourra se faire son avis en lisant son histoire.






19 vues0 commentaire
bottom of page